?

Log in

Marie-Audrey

Entrées récentes

5 avr 07 20:05

Comme c'est lourd, tout tout, c'est incroyablement pesant... je me suis achetée des souliers de princesses! Je suis une belle princesse quand j'en ai envie. Le reste du temps, l'air est lourd... Et le printemps qui finit par par arrivé, j'ai besoin qu'il me souffle dans les oreilles, qu'il me dise de pas m'en faire avec ça et que, de toute façon, les choses seraient pas mieux d'une autre façon, avec une autre histoire.

J'ai hâte de voir le printemps à travers toi, mais il faudrait que tu sois gentil, parce que je suis sensible, je suis fragile et que tu me casse trop souvent. Sinon, j'ai envie de voir le printemps à travers tes yeux, collée collée. Et si on a notre chambre, avec nos vernissages et tout et tout! Ahah,

16 mar 07 20:00

Ouf!
C'est difficile, difficile, je veux plus que me coucher en boule dans mon lit et que plus personne ne me parle jamais. Je veux plus rien savoir. De quoi j'ai peur ?

C'est peut-être trop pour moi. Trop de quoi. Je capote, j'ai peur je pleure, je sais plus où me mettre, je voudrais être la mais dès que j'y suis il faudrait que je sois ailleurs. Changer de tête, ne plus avoir cet oppressant besoin de te serrer dans mes bras alors que j'ai bcp d'autres choses à faire.

C'est pas la même chose, j'ai plus envie de partir à tout prix, je trouve dans ces yeux là tout ce que j'ai besoin. Alors faut que je me calme, que j'arrête de vouloir me renfermer dans ma coquille pour pas être brisée. Faut que j'apprenne à dire non et à écouter ce que je veux. Faudrait que j'y croit quand tu me dis que tu m'aimes.

22 déc 06 17:29

Fucked up fucked up.
On peut rien y faire, ça avait pas rapport là. Je m'en remetterai comme toujours, là, miantenant, c'est juste tellement.... BIZAREEE.

C'est tout ce que je pourrais dire, on devrait jamais avoir le droit de jamais dormir. Mais comme c'est bon de vivre joyeusement!

6 nov 06 09:17

C'est tout blanc. Wow. À chaque année c'est pareille. J'y crois pas. C'est trop beau. Et j'ai pas pu dormir de la nuit. Je me suis assie devant ma fenêtre, avec les lumières de ma chambre allumées. Et la musique... à la musique. Et tout ce blanc là. Et peut-être aussi la superbe fin de semaine que je venais de passer, là-bas à Montréal. Il y a des choses qui moureront jamais, c'est beau de s'en rendre compte. Et hier c'était l'automne dans la métropole, les arbres encores multicolores. Et ici, c'est l'hiver, les arbres uniformément blanc. Et la musique... comment dire.

Et les jours passent à une vitesse incroyable. J'ai envie de me cacher dans un trou et attendre que ma vie passe. Ça me fait peur quand même. J'ai bien le ton désinvolte qui va avec mes explications d'avenir.

Et la musique...

Il y a cette étude de Rach que j'ai fini par monter. Je suis assez fière d'ailleurs d'avoir appris ça aussi vite.

J'ai tout de même un peu le coeur brisé que ça soit si beau et qu'il y ait des gens si loin qui peuvent pas voir ça ici, avec moi.... arg.

23 sep 06 21:24

Comme de fait j'ai le coeur brisé... alala! Ca fait toujours ca. Et ca finit que je tourne en rond, j'ose pas sortir, d'un coup que ça se réglerait. Pis j'étouffe en dedans parce qu'y se passe rien. Ca dure pas longtemps, les choses passent vitent. Mais j'aimerais avoir un coeur fait un peu plus solide. Et de toute façon à quoi je m'attendais... à l'autre bout du monde comme ca...
Entouka, Ben Harper aura écrit des chansons juste pour nous. Je lui en suis bien reconnaissante. Ça rend les choses un peu plus facile!

Mais de toute façon, la vie devrait pas tarder à reprendre ici, à son rythme un peu trop rapide, où même si je voulais je n'ai plus vraiment le temps de penser. La vie va reprendre et je penserai plus à tout ça.

Et quand ça me prend, des crises de 'quest ce que je fais ici, à prendre encore le même chemin, etc etc etc', bien je suis complètement impuissante.

Hé mon dieu, j'aimerais avoir moins d'attente envers tout...
Et j'adore ce disque de Bob Dylan, merci Nils.

22 avr 06 08:54

C'est drôle d'être finaliste dans quelque chose. Surtout là. Sérieusement, j'ai tellement toujours l'impresson de pas exister pour de vrai. Ça a fait du bien quand même. Comme chanter 'Le répondeur' avec un mix d'époque en même temps. Ou chanter 'Serre-Moi' avec 20 nouvelles personnes et pleins d'instruments et 8 000 sourires. Ces jolis moments ou l'on donnerait rien de ce qu'on a parce que c'est trop beau. 5 petites minutes d'une intensité juste folle et démesurée. Et un petit clin d'oeil au temps ou ca arrivait plus souvent !
C'est le printemps, et au risque de paraître vraimet excentrique, ca me redonne de l'énergie en malade. Je répare ma carapace qui me protège de tout. Jrecommence a vivre, pis je suis finalement aller voir le médecin qui ma finalement donné des médicaments. Comme tjrs je suis juste aller 3 semaines trop tard.
J'ai eu un peu d'imagination sorti de nul part hier. Enfin, des années plus tard!. Faites que ca continue mes amis, faites que ca continue. 1 an, 1000 ans, je ne vis plus que pour ca.

Il y a une chanson de counting Crows que j'ai toujours aimé : Omaha. Pis cet été, quand on revenait vers le Québec, en regardant sur la carte j'ai vu qu'on passerait par la. Les paroles font quelque chose comme 'Omaha, somewhere in middle of America.' ET bienvous avez pas idée a quel point c'est au millieu des États-Unis. Et surtout au millieu de nul part. A 2H du matin mes copins me réveille : Marie, On est rendu a Omaha. On s'arrete un peu, je sors la guitare et jessaie de gratter la chanson, parce que c'est comme ca. Avec mes parents, on met toujours 'Raining in Baltimore' quand il nous arrive de passer par la. Fallait bien continuer la tradition! Je sais foutrement pas pkoi je raconte cette histoire.

Et dans un mois et des poussières, jmen vais découvrir le monde! Ya des jours comme ca ou on est heureux pour rien. Tant mieux!

27 mar 06 20:50

Fuir le bonheur de peur qu'il se sauve,
penser ou passer à autre chose,
vaudrait mieux.


C'est tellement joli. C'est tellement moi aussi.

Je sais plus trop ou je m'en vais. Et dès que je m'arrête 30 secondes je me retrouve devant rien. Donc déjà mieux courir.

Je citerai pas intégralement mais dans Sabotage Amoureux d'Amélie Nothomb, un il y a un phrase qui dit : pour pas avoir mal il faut penser à rien. Pour penser à rien il faut aller très vite.

De toute façon, dès le départ, je m'en fais tellement avec tout, c'est malade mentale. Au moins ya 1000 choses qui me font sourire à tout moment. Si ce n'était pas de ça, ça serait surement lourd d'avoir ma tête.

6 jan 06 21:09

Jolie RoadTrip a Rimouski avec des gens, ma foi, beaucoup trop merveilleux. Et jolie journée aussi a jaser de développement avec les amis du grand frère! Et quelle belle chanson duquel je me suis privée bien que trop longtemps. Et quel beau voyage en prévision (2 jours! yahou!)

Et puis, bien, les touns de Nils y rock a la guitare! Vraiment. Donc une chose de plus d'extraordinaire.

J'aurais pourtant du partir beaucoup plus que deux jours. J'aurais du remonter encore plus le fleuve et faire le tour de la Gaspésie. Me dire que le bout du monde ça l'existe plus quand tu te retrouves duvant un étandu d'eau infini. L'eau c'est infini. Et a Rimouski, tu vois presque pas l'autre bord. C'est au moins ca!

7 déc 05 07:25

C'est vraiment spécial. Je viens de rentrer dans une passe nostalgie-je-relis-tous-mes-emails-jouraux-intimes-etc-etc. Ca me fait rire. J'avais vraiment pas d'inibition dans mes pensées. En meme temps je me rends compte a quel point on change pas vraiment. Jsuis meme pas vraiment moins stupide que je croyais. Je fais juste me le cacher. Tant que jen parle pas, jai aucune façon de savoir que je suis toujours aussi conne!
Entouka, la vie a tjrs était jolie pis c a croire qu'elle va l'être pour toujours. Débile.

Heille je commence a etre particulièrement excité pour le voyage en Europe. D'ici la ya encore qqmois, mais tout de même. J'mexcite, j'mexcite.

17 nov 05 20:59

Jsuis pas forte habituellement de paroles de chanson misent comment ca sur internet. Ca représente jamais autant que ca devrait. Mais si jamais vous en avez envie, que vous aimez préalablement M. Dylan et que, vous avez du temps... prenez le temps découter les paroles, c tellement jolie.
Et ca arrive en même temps que l'hiver. C'est une chanson de nouvelles personnes, dans un nouvel univers. Ou tout trouve toujours moyen d'être tellement beau. C'est ma chanson pour moi et pour 1000 choses. Ca va rester ma chanson d'automne 2005, qui aura été en tout point, tellement merveilleux.
Comme c'est joli, cette chanson. C'est joli comme les petits flocons qui tombent de temps en temps. Sur nos têtes même des fois quand on a de la chance. C'est joli comme notre choral qui va vraiment rayonner dans qqsemaines. Joli, joli, joli!

C'est p-e de l'ultra émotivité que ma chère MAG réprimenderait! On peut pas tous être comme cette chère amie! En plus André Laplante vient faire une clase de maître demain, ca va malheureusement me couter mon cours de math.

En espérant que tout reste aussi beau et plan que maintenant, dans ma tête.

Bob Dylan, Girl of the North Country

Well, if you're travelin' in the north country fair,
Where the winds hit heavy on the borderline,
Remember me to one who lives there.
She once was a true love of mine.

Well, if you go when the snowflakes storm,
When the rivers freeze and summer ends,
Please see if she's wearing a coat so warm,
To keep her from the howlin' winds.

Please see for me if her hair hangs long,
If it rolls and flows all down her breast.
Please see for me if her hair hangs long,
That's the way I remember her best.

I'm a-wonderin' if she remembers me at all.
Many times I've often prayed
In the darkness of my night,
In the brightness of my day.

So if you're travelin' in the north country fair,
Where the winds hit heavy on the borderline,
Remember me to one who lives there.
She once was a true love of mine.
Actionné par LiveJournal.com